Household Brigade, les gardes de la maison royale d’Angleterre

unité d’infanterie et de cavalerie

Angleterre – 1815

le roi Henry VII (Tudor, 1485-1509) fût le premier souverain d’Angleterre à confier la responsabilité de sa protection à des troupes d’élites créées pour cette tâche spécifique.

Aujourd’hui, la brigade « The Household division » est composée de 5 régiments d’infanterie
Grenadier Guards (1656)
Coldstream Guards (1650)
Scots Guards (1642)
Irish Guards (1900)
Welsh Guard (1915)

et de 2 régiments de cavalerie, « the Household cavalry »


The Life Guards (1672)
The blues and Royals (1969)

—————————————————————————————————————————————-

le bonnet à poil
En 1815 seul les 3 premiers régiments existaient et seulement le premier Grenadier Guards portait ce fameux bonnet à poil. En effet, il avait obtenu pour sa bravoure à Waterloo le titre honorifique de Grenadier et le bonnet à poil existait déjà dans tout les régiments, mais était réservé qu’aux compagnies de grenadiers. Par contre un autre type de bonnet à poil, moins élevé, était porté par les régiments de fusiliers de ligne.
Jusqu’en 1831, le 2e et 3e régiment eurent donc un shako dans leurs compagnies ordinaires. C’est à cette date là que l’on décida de réhausser leur prestige en leur accordant le bonnet à poil. Pour ce faire, on utilisa une astuce, ils reçurent le titre de fusilier, ce qui leur donnait le droit de porter le bonnet à poil.
la couleur des chevaux
C’est Charles II (1630-1685) qui décida que les chevaux des soldats, sous-officiers et officiers seraient noirs pour faire peur aux ennemis. Par contre, les trompettes ont des gris, en fait des chevaux blancs, car ces hommes étaient africains, donc noirs et le roi trouvait intéressant le contraste entre des chevaux noirs montés par des cavaliers « blancs » et des chevaux blancs, montés par des cavaliers « noirs »

—————————————————————————————————————————————-

– Le premier régiment de grenadier à pieds de la « Household Brigade » fût créé par Henri II en 1656, ce fût le Grenadier Guards, lors de la bataille de Waterloo, ils ont mis en déroute les grenadiers de la garde impériale de Bonaparte. Ils portent une plume blanche sur le côté gauche du bonnet et la chemise est boutonnée par dune suite continue de boutons serrés.

– le deuxième régiment de garde à pieds , le Coldstream Guards fût formé en 1650 à partir de 5 compagnies de chacun des régiments Fenwick et Hazelrigg sur le nouveau modèle de régiment mis au point par Cromwell. Le premier commandant de ce nouveau régiment est le colonel George Monck qui lutta contre les royalistes lors de la guerre civile. En 1660 Monck et son régiment montèrent sur Londre pour y rétablir l’ordre et c’est en 1670, à la mort de son commandant que le régiment pris définitivement son nom actuel qui vient de la ville écossaise de Coldstream. Ils portent une plume rouge sur le côté droit du bonnet et la chemise est boutonnée par des séries de 2 boutons serrés.

– le troisième régiment de garde à pieds Scots Guards est formé par Charles I en 1642 comme sa garde du corps personnel avant d’être envoyé en Irlande. Par tradition c’est toujours un prince de la maison royale qui est nommé colonel de ce régiment et lors de bataille, ce régiment est toujours positionné au centre du dispositif. Dans sa fanfare on y trouve les fameuses cornemuses écossaises. Ils ne portent pas de plumes sur le bonnet et la chemise est boutonnée par des séries de 3 boutons serrés.


2012 décembre, Jatenderpal Singh Bhullar (25 ans) est le premier garde (Scots Guards) à parader devant Buckungham Palace sans le traditionnel bonnet à poil

– le quatrième régiment de garde à pieds Irish Guards est mis sur pied par la Reine Victoria en 1900 suite à la bravoure dont on fait preuve les Irlandais lors de la guerre en Afrique du Sud. Depuis 1901, par tradition, chaque année à la Saint Patrick, un trèfle est offert à chacun des gardes par un membre de la famille royale. C’est le seul régiment de la garde qui a une mascotte : un chien-loup/lévrier irlandais. Ils portent une plume bleue sur le côté droit du bonnet et la chemise est boutonnée par des séries de 4 boutons serrés.

– le cinquième régiment de garde à pieds Welsh Guard (Gallois) est constitué par le roi George V en 1915 le jour de la saint David. Le plus jeune régiment de la garde n’en est pas moins célèbre, car il s’est particulièrement distingué pendant la 2e guerre mondiale et plus récemment aux îles Falkland en 1982. Ce sont 10 soldats et un officier de ce régiment Gallois qui ont eu l’honneur de porter le cerceuil de Lady Diana la princesse de Galle lors de son enterrement. Ils portent une plume blanche-verte-blanche sur le côté gauche du bonnet et la chemise est boutonnée par des séries de 5 boutons serrés.

– le premier régiment de la garde à cheval The Life Guard est créé en 1672. Son premier engagement est aussi en 1672 à la bataille de Maastricht, puis suivront Waterloo (1815), La Marne, Brussels et El Alamein. Aujourd’hui, c’est un régiment de reconnaissance blindé qui a été déployé dans la guerre du Golf ainsi que pour l’ONU en Bosnie. Ils portent une cuirasse sur un vêtement rouge et un casque en métal avec des plumes blanches, leurs chevaux sont noirs et ils sont armés d’un sabre.

– le deuxième régiment de la garde à cheval The blues and Royals est formé en 1969. En fait, c’est l’unification de deux régiments déjà existants the Royal horse guards (the blue) et the Royal Dragoons.

the Royal horse guards (the blue) sont formés par Cromwell en 1652 et ils participèrent à d’innombrable bataille durant leur histoire. le Duc de Wellington en fût le chef de 1813 à 1827 et le régiment fût lié aux household cavalry dès 1820 suite à leur fait d’armes à Waterloo.
the Royal Dragoons eux, trouvent leur origine sous Charles II et c’est en 1683 qu’ils deviennent des dragoons, ils participent à de nombreuses campagnes et se distinguent particulièrment à Waterloo ou ils réussisent à capturer les aigles du 105e régiment d’infanterie française.
Ils portent une cuirasse sur un vêtement bleu et un casque en métal avec des plumes rouges, leurs chevaux sont noirs et ils sont armés d’un sabre.

———————————————————————————————————

Quelques événements


croisement de la garde montante et de la garde descendante devant Buckingham Palace


défilés de la Household Brigade chaque année en juin pour l’anniversaire de la Monarchie anglaise


relève de la garde à pieds au Château de Windsor à Buckingham Palace


relève de la garde à cheval « Household cavalry » à Londres


cérémonie de la clef à la Tour de Londre

site des gardes de la maison royale d’Angleterre

Re 681 p 97-102 RD
journal 20 minutes 14.12.2012 p 11 C
réf. Flyer : J.R. Sullivan-Tailyour, « Changing the Guard at Buckingham Palace », International Partnership in Marketing Services (IPMS) (1999), ISBN 0952957809
capitaine AGR Owen (réponse pour la couleur des chevaux) la réf. du livre : horse gards du Général Barney White-Spunner
AGR = Activ Gard Reserv

figurines Airfix (1960)
échelle 1:76


passage par la compagnie de Scots Guards des guérites de la garde


le porte-drapeau et le commandant de la compagnie

This entry was posted in 18 Uniformes, 19 Unité, A) Maquette, Angleterre, D) Pays, Figurine. Bookmark the permalink.

2 Responses to Household Brigade, les gardes de la maison royale d’Angleterre

  1. Ariane says:

    Bonjour :grin:,
    Je voulais vous poser une questions :
    Pourquoi les chevaux de la life guards et de la blues guards sont ils noir ? 🙄

    Merci beaucoup d’avance. 😛

  2. Twist Again says:

    Bonjour,
    j’ai posé votre question directement aux Royal Horse Gards et je viens de recevoir la réponse du capitaine Owen de l’AGR, me citant ses sources, réf. du livre : horse gards du Général Barney White-Spunner
    C’est Charles II (1630-1685) qui décida que les chevaux des soldats, sous-officiers et officiers seraient noirs pour faire peur aux ennemis. Par contre, les trompettes ont des gris, en fait des chevaux blancs, car ces hommes étaient africains, donc noirs et le roi trouvait intéressant le contraste entre des chevaux noirs montés par des cavaliers « blancs » et des chevaux blancs, montés par des cavaliers « noirs »
    voilà, bon week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.