Home

8.08.2009 @ 13:28:51 | Isis

Current Mood:Pensif emoticon Pensif

Le film en ligne : Home
Réalisation : Yann Arthus-Bertrand
Genre : Documentaire
Durée : 2 heures
Année de production : 2007
Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=GItD10Joaa0

Synopsis (source : Clap.ch) :
En 200 000 ans d’existence, l’homme a rompu l’équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d’années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : l’homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l’humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.

Mon Avis :
Il est bien clair que les informations écologiques données par documentaire sont en grandes parties connues, en tout cas dans les grandes lignes. Chacun de nous a vu, lu, entendu quelque chose de fiable sur le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources ou l’extinction des espèces, qu’il s’y intéresse ou non d’ailleurs. Mais ce sont en général des aspects que nous voyons traités de manière individuelle : on s’intéresse à un argument, un région, une production… A mon avis, la grande très grande force de ce film est d’appréhender tous les problèmes en même temps. Cette globalité, ainsi que la démonstration des liens qui unissent tous ces aspects, donnent au film un impact prodigieux.

Il y a néanmoins quantité d’informations nouvelles (en tout cas pour moi), de chiffres et de théories mises à jour qui font que, même si on croit avoir tout vu, lu, entendu, on peut forcément y (ré)apprendre quelque chose.
Il faut le voir, ne serait-ce que pour la beauté des images d’ailleurs. Rien de moins que fabuleuses, elles ne font pas de Home qu’un documentaire engagé, mais également un magnifique objet cinématographique. Chaque plan, chaque image, par sa beauté à couper le souffle, nous met face à ce que nous sommes en train de détruire.

La façon de filmer est très astucieuse : la Terre, toujours montrée depuis un point de vue élevé, vue depuis le ciel, accentue encore cette idée de vision globale, entière, pleine. Le besoin d’explications est ainsi amoindri : les images parlent d’elles-mêmes. La perception est plus immédiate, intuitive, émotionnelle. Et l’impact est en encore accentué.

La musique aussi est très belle. Elle magnifie ces images et rendent le contenu plus éloquent encore.
Le dernier quart d’heure, celui qui parle d’espoir, est particulièrement émouvant.

Si vous projetez de voir ce film, je vous conseille vivement de vous rendre dans une salle de cinéma, rien que pour rendre hommage aux images et au travail. Ça ne coûte que 8 CHF et il a l’avantage, par rapport à ce qu’on peut voir sur le Net, d’être en version longue.

Flattr this!

Leave a Reply