Orson Scott Card

31.31.2005 @ 00:37:32 | Midori  |   english

Et revoilà la sous-préfète*…. heu… la rubrique idée de lecture. Ici, on plonge dans du… « plus ancien », quoique pas si vieux, mais surtout, beaucoup des livres de Card ont été traduit en français…

*toute mon estime à ceux qui trouveront d’où sort la citation… 😛

Ender Wiggin: (Ender’s Game – Speaker for the Dead – Xenocide – Children of the Mind) Ben… Ender est un joueur de jeu de stratégie sur ordinateur. Mais ce jeu est aussi la réalité et une gigantesque bataille pour la survie de l’humanité. Et avec les autres membres de sa famille, Peter et Valentine, qui complote dans son dos pour l’avenir de la terre, c’est encore plus complexe. Superbe, mais pas facile.

Alvin Maker: (Seventh Son – Red Prophet – Prentice Alvin – Alvin Journeyman – Heartfire – The Crystal City) L’Amérique des pionniers dans une version où l’on trouve magie, mystérieux, religion, … Alvin (Junior) est un faiseur. Et il est né septième fils d’un septième fils, avec une mission qu’il ne comprend pas encore.

Pastwatch: The Redemption of Christopher Columbus : Que se serait-il passé si Colomb n’avais pas découvert l’Amérique, ou qu’il n’était pas revenu en Europe pour parler du continent américain ? Card cherche dans ce livre à quoi correspondrait le monde en quelque sort alternatif de ce cas de figure.

Des sites / Some websites:
http://www.fantasticfiction.co.uk/authors/Orson_Scott_Card.htm
http://www.hatrack.com/osc/
http://www.cafardcosmique.com/auteur/car.html
http://www.noosfere.com/heberg/fbeurg/card.htm

Flattr this!

2 Responses to “Orson Scott Card”

  1. En ce qui concerne Ender, Nicole a légèrement raté son coup. Ender n’est pas un joueur de jeux sur ordi. C’est un petit garçon (6 ans au début de l’histoire) qui est recruté par l’armée pour sauver la Terre. Troisième enfant spécialement autorisé par les autorités (son frère Peter est trop violent, et sa soeur Valentine trop gentille), Ender est supposé être le seul capable de mener l’armée humaine à la victoire. Le premier livre raconte son enfance très « spéciale ». Les livres suivants le suivent en tant qu’adulte sur une autre planète, où il devient « Speaker for the dead » (un raconteur des morts »).
    Scott Card, qui adore les figures de style, a ensuite réécrit Ender’s Game du point de vue de Bean, l’un des caractères secondaires. « Ender’s Shadow » raconte l’histoire de Bean, un orphelin qui est également recruté par l’armée. Contrairement à Ender qui était un parfait meneur, Bean est un génie de la stratégie. Ender’s Shadow a été suivit de 5 autres livres, plutôt politiques, qui suivent Bean en tant qu’adulte.

    Ayant adoré Ender’s Game, Ender’s Shadow est tout aussi brillant. 🙂

  2. Whaa, merci madame la spécialiste 😀 J’avais en effet fait le résumé d’après de vieux souvenirs, et en rejetant des « versions » qui spoilaient. C’est cool d’avoir un bon résumé 🙂

Leave a Reply