« Je suis une légende »

Synopsis (de Allocine.fr)

Robert Neville était un savant de haut niveau et de réputation mondiale, mais il en aurait fallu plus pour stopper les ravages de cet incurable et terrifiant virus d’origine humaine. Mystérieusement immunisé contre le mal, Neville est aujourd’hui le dernier homme à hanter les ruines de New York. Peut-être le dernier homme sur Terre… Depuis trois ans, il diffuse chaque jour des messages radio dans le fol espoir de trouver d’autres survivants. Nul n’a encore répondu.
Mais Neville n’est pas seul. Des mutants, victimes de cette peste moderne – on les appelle les « Infectés » – rôdent dans les ténèbres… observent ses moindres gestes, guettent sa première erreur. Devenu l’ultime espoir de l’humanité, Neville se consacre tout entier à sa mission : venir à bout du virus, en annuler les terribles effets en se servant de son propre sang.
Ses innombrables ennemis lui en laisseront-ils le temps ? Le compte à rebours touche à sa fin…

On m’a dit : « Wouah, un film avec Will Smith, et y’a peut-être Johnny Depp en vampire dedans ! » ca ne pouvait que m’intéresser. J’aime bien classer les acteurs selons leurs talents : Will Smith n’était rien de plus qu’un acteur plutôt pas mauvais… jusqu’à ce film. Après « je suis une légende », il est dans la catégorie « excellent acteur ». (on lui pardonnera la bourde « wild Wild West ». Mais si, allez.) Et tout le monde connait mon amour (et ma haine) pour Johnny Depp ^^ (OMG, j’ai vu une affiche de Sweeney, il a trop la classe *____* )

Mais bon, nous avons été voir le film parce qu’avant tout, il avait l’air pas mal (et puis mince, on avait des tickets pour une place gratos :p ) Comment vous décrire ce film ?

L’ambiance, d’abord. New York tombe en ruines, la nature a repris ses droits, on n’entend que les oiseaux et les insectes… Et soudain, une voiture, avec, à son bord, un homme et son chien. Aah, certains diront « Mr Smith fait joujou avec sa voiture histoire de faire le beau » ben ma foi, c’est le dernier homme sur Terre, il a bien le droit, non ? Et, sa montre sonne. Il a peur, il DOIT rentrer, il se barricade chez lui. En tant que téléspectateur, on a lu le synopsis, on sait qu’il s’agit d »infectés », de « vampires », mais malgré tout, on sursaute aux cris. Bien sûr, il ne se passe pas grand chose dans le film, mais quand il se passe un truc, c’est pas fait à moitié. J’ai comparé l’ambiance du film à celle du jeu (et du film) de Silent Hill : c’est calme, et puis soudain, sans crier gare, sort une chose de sous la voiture, qui crie, et la radio crie aussi, alors que tout n’était que silence. Pendant le film, j’étais à cran comme ça. Flippant.

La caméra. C’est bien filmé, les séquences « caméra à l’épaule » du début m’ont gênées, mais dans l’ensemble, la pellicule est de bonne qualité, le cameraman filme ce qu’il faut, comme il faut. Bon montage, aussi, quelques erreurs anodines parfois (le bobo sur le nez de Will Smith change souvent de sens :p )

L’acteur. Que dis-je, l’Acteur !! Will Smith est criant de réalisme. Pas besoin de mettre des violons pour montrer qu’il souffre, pas besoin de bruitages pour montrer qu’il a peur, pas besoin de rock pour montrer sa colère. Ahurissant. Je l’ai franchement trouvé excellent dans ce film.

Et l’histoire. C’est le genre de film auquel je ne demande pas de rebondissements spectaculaires, mais j’ai lu des critiques, et beaucoup disent : « déjà vu ! » MDR. Bien sûr, que c’est déjà vu, c’est pas le premier film catastrophe, et EN PLUS, ca vient d’un vieux roman : forcément, que c’est du déjà vu -_- ! Mais un film catastrophe avec un virus, faut pas demander des miracles, non plus ! C’est avant tout un film divertissant, pas un grand film philosophique !

L’histoire, donc. Le film commence par une interview télévisée, d’une scientifique qui a trouvé comment guérir le cancer. Apparait alors la phrase magique « trois ans après » et un New York dévasté. On apprend tout au long du film que le virus a tué, qu’il est aéroporté… Les critiques, elles attendent quoi ? « Bah non, en fin de compte, il est pas aéroporté, ce sont des terroristes qui ont fait péter le monde ( = New York, c’est bien connu) et puis finalement, bah non, c’était un accident, mais finalement, c’est pas ça non plus… » ? Un virus, créé par l’homme, tue tout le monde, un survivant immunisé qui cherche un vaccin. Pourquoi chercher midi à quatorze heures ? Même si c’est déjà vu plein de fois, bah c’est intéressant. Moi, en tout cas, j’ai beaucoup aimé. On a droit à des flashbacks, qui offrent quelques précisions sur l’histoire du personnage.

Bien entendu, « Je suis une Légende », j’ai adoré, mais faut aimer. Y’a pas de quoi casser trois pattes à un canard pour certains, mais pour ceux qui aiment le genre, à aller voir au cinéma, pour l’ambiance !

(Ah, et y’a pas Johnny Depp. 😐 )

2 Responses to “« Je suis une légende »”

  1. Juri Arisugawa Says:

    J’ai justement été le voir hier après-midi et je dois dire que j’ai tout simplement adoré. J’aimais déjà beaucoup Will Smith auparavant mais c’est vrai qu’il est excellent dans ce film et qu’il donne beaucoup de poids à l’histoire car peut-être qu’avec un autre acteur, le film n’aurait pas été aussi bon.

  2. Noa Lilia Says:

    Je suis allée le voir et je l’ai aussi trouvé excellent ! J’ai bien envie d’aller le revoir une seconde fois pour me remettre dans cette ambiance.

Leave a Reply