canon d’artillerie de campagne Schneider modèle 1897 de 75 mm armée française

canon d’artillerie de campagne

France – 1897 – 17’000

fabricant : Schneider
poids : 1,16 t
servant : 6 ho
calibre : 75 mm
type de canon : 75 mm L/34,5
distance de tir : 11,20 km
poids de l’obus : 6,50 kg
cadence de tir : 20 coups/minute
tractage hippomobile : 6 chevaux

C’est le premier canon muni d’un dispositif charge de ramener le tube automatiquement en place sans dépointer la pièce.
affût monté avec des roues en bois cerclé de fer ou affût sur roues pneumatiques

canon camp mod 1897 F-13d
1897

————————————————————————————————–

roues en bois

canon camp mod 1897 F-11d


1913 mmanoeuvre d’avant-guerre


1913 mmanoeuvre d’avant-guerre


1914 caisson à muntion

canon camp mod 1897 F-09d
1930 essais en Pologne par l’US Army du tracteur Citroën-Kégresse P17

canon camp mod 1897 F-10d
tracté par un half-track Citroën-Kégresse P17

canon camp mod 1897 F-04d
1940 campagne de France


1940 Dunkerque (F)

————————————————————————————————–

roues pneumatiques, modernisé

canon camp mod 1897 F-12d
1940 bataille de France

canon camp mod 1897 F-02d

canon camp mod 1897 F-03d

canon camp mod 1897 F-07d
1940 Dakar batterie en position

Chba TH 7 p 70-71 DCPR
Fi 1 P
Re 690 p 16 DCR
Re 1011 encart, p 11-15 DCPR
Re 1036 p 43 P
Re 1041 p 101-103 PR
Re 1149 p 125 P
CptE 122 « 1940 bataille de France »
Science et Vie HS 1989 p 195 PR

2015 ouvrage d’Hackenberg(F)
site de la ligne Maginot ouvrage d’Hackenberg

canon camp mod 1897 F-08p

2002 musée de Saumur(F)
site du musée des blindés de Saumur(F)

2013 musée de Saumur(F)

2014 musée de Saumur(F)

This entry was posted in 09 Canon, C) Divers, Canon artillerie, D) Pays, France, Musée and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to canon d’artillerie de campagne Schneider modèle 1897 de 75 mm armée française

  1. PASSARD says:

    Bonjour, comment appelle-t-on l’armoire à munition sur votre photo de 1914 ci-dessus ? Votre collection est vraiment très interessante. Mon grand père a servi une telle pièce pendant la grande guerre jusqu’à ce que les allemands la lui prenne ! Merci d’avance. Bien cordialement.

  2. Twist Again says:

    Bonsoir,
    c’est un caisson à munition hippomobile tractant la pièce de 75
    lorsque la pièce était en position, il était en partie basculé et on ouvrait « les portes » servant de protection aux obus lors du transport, ce qui lui donnait cet aspect « d’armoire ».
    Ce râtelier permettait l’alimentation rapide de la pièce et facilitait la mise en batterie et après les tirs son redéploiement sur une nouvelle position.
    Belle soirée et merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.