draisines et autorails blindées allemandes (1942)

draisines et autorails

Allemagne – 1942

Le réel progrès par rapport aux trains blindés, ce sera l’utilisation des draisines et des autorails blindées en nombres, formant ainsi également des trains blindés et que l’on pouvait à tout moment rendre autonome par petits groupes, ils font parti des Schnellen Truppen.

A l’origine, elles étaient utilisées pour la reconnaissance, par deux pour composer un train, mais leur rôle va prendre une telle importance que leur utilisation va croître spectaculairement. On rassemblait deux « Halbzug » (demi-train) composés de 10 ou 14 draisines selon qu’il était léger (Sp.) ou lourd (s.Sp.) mais qui conservaient la possibilité d’agir individuellement.
Cette technique d’utilisation donnait une grande souplesse pour les missions de reconnaissance, mais par contre ne permettait pas le combat contre des objectifs blindés ou fortement protégés.

L’appui feu direct inexistant sur les trains blindés léger (Sp.) était assuré par deux tourelles de Pzkpfw III sur les autorails des trains blindés lourds (s.Sp) et ils emmenaient aussi deux Pzkpfw 38(t) sur Panzerträgerwagen (wagon porte-char).

Enfin, fonctionnant de manière autonome, les Panzer-Triebwagen armés de canons de 100mm ou de 105mm et les Panzerjäger-Triebwagen de canon de 75mm Kwk L/48 ainsi que les Panzer-Triebwagen Littorina (lt.) constituent les engins les plus lourds de leur catégorie.

Il y eu un projet intéressant de l’entreprise Saurer de Wien qui consistait à convertir un Pzkpfw III N en engin rail-route mais faute de temps il ne fût pas conduit à terme. On envisagea même la conversion de chars lourds sur boggies, en résumé, la tendance allait dans le sens de réduire le nombre de trains blindés en faveur des ces unités autonomes dont certains avaient la capacité de conversion rail-route automatique.

La classification officielle de ces véhicules fait la différence par classe de poids et d’emploi :
Gleiskrafträder : vhc non blindé pour la reconnaissance technique de la voie
Eisenbahn-Panzerzug (Leichter Spähwagen)
Einsenbahn-Panzer-Triebwagen
Einsenbahn-Panzerjäger-Triebwagen

On peut faire encore trois catégories :
vhc improvisés au front : ex. Pz draisine Zeppelin
vhc adaptés : ex. Pz draisine Panhard 178 P204(F)
vhc de série : ex. Pz Triebwagen Littorina

Mag 13 p 49 RP

maquette : Liliput

train blindé composé de draisines Steyr-Daimler-Puch de différents modèles


dans l’ordre les draisines : de cdmt, 2x transport de troupes et 1x avec la tourelle de char

This entry was posted in 12 Mat ferroviaire, A) Maquette, Allemagne, B) Documentation, Draisine autorail, Engin. Bookmark the permalink.

2 Responses to draisines et autorails blindées allemandes (1942)

  1. BODEL says:

    Very interesting and unsual subject.
    I wonder if Steyr are still product rail-road conversion.

    Al’
    Beauvais
    France

  2. Twist Again says:

    Hello,
    ce serait intéressant à savoir, mais j’en ai aucune idée et aucune info à ce sujet
    excellente soirée
    Twist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.