train blindé France (1870)

train blindé

France – 1870

Lors de la guerre de 1870, quelques trains blindés assez rudimentaires furent utilisé, l’idée principale étant d’utiliser une artillerie mobile.
On pris des wagons de la compagnie de chemin de fer Paris-Orléans(P.O.), on y installa un canon protégé par un léger blindage. Ces tains furent utilisés à quatre reprises lors du siège de Paris, malheureusement sans grand succès.
Par contre, on apporta une innovation dans l’utilisation des trains blindés : on ajouta à chacun de ces trains une rame de dépannage également blindée. Ainsi, toute rupture de voie provoquée par l’ennemi pouvait être réparée sur le champ.

1893

train blindé avec obusiers de 200mm sur rails modèle 164 TAZ 1893/96 (Schneider)

1914
La densité du réseau ferroviaire favorisa l’utilisation de l’artillerie lourde sur rails (A.I.V.F.) et de draisines blindées sur voies étroites (60cm) .
Comme les convois de ravitaillement étaient exposés à recevoir des obus, cela nécessitaient une certaine protection. Les français utilisaient à l’époque des motrices à bogies, aux formes rectangulaires, mues par un moteur diesel-électrique, quelques-unes ayant été capturées par les allemands puis reprises fûrent baptisées train blindé pour les besoins de la propagande.


train blindé complet avec une pièce 194mm TAZ, deux wagons à munitions et la locomotive blindée


locomotive blindée pour le 194 TAZ

1948
utilisation de 5 trains blindés en Indochine dont la « Rafale » de la Légion Etrangère

CH 42 p 52-56 R
L’en 11 p 48-49+53 RP

This entry was posted in 12 Mat ferroviaire, B) Documentation, canon sur rails, France, Train blindé, Train wagon. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.