lance-flammes 42 modèle 1942 armée suisse

lance-flammes

Suisse – 1942

allumage : életrique
poids : 34 kg
portée à chaleur maximum : 25-35 m
capacité :
– 10 jets de 2 secondes
– ou 3 jets de 6 secondes
type de jet :
– froid = jet du liquide sans l’enflammer
– jet enflammé
attaque spécial :
– psychologique -> lâché de 10 jets de 2 secondes
– lâché d’un jet à froid puis d’un jet enflammé, cela provoque une explosion
équipement :
– tube lance-flammes avec tuyau de raccordement au réservoir
– 4 batteries 1,5 volt
– réservoir à doubles bouteilles
document : règlement 53.106 d armée suisse (1954)


vue latérale du lance-flammes
———————————————————————-
BATTERIE D’ALLUMAGE DU TUBE LANCE-FLAMMES

type : TSA 300
nombre : 4
forme : ronde
puissance : 4x 1,5 volt total 6 volt
autonomie : 5 remplissages de réservoir


coupe du tube lance-flammes prêt à l’emploi


———————————————————————-
RESERVOIR

contenance total : 25 litres
contenance d’huile maximum : 18 litres
type de contenu :
– huile inflammable
– ou eau (comme extincteur)
équipement :
– deux bouteilles ovales communicantes
– robinet de réglage
– manomètre
– 2x sangles en cuirs de transport à dos réglables
– 2x pieds métalliques


coupes
———————————————————————-
GROUPE DE COMBAT


(de G à D) le soldat pourvoyeur transportant une réserve d’huile inflammable, le soldat aide-porteur/tireur et le caporal qui est le chef du groupe et porteur/tireur du lance-flammes
———————————————————————-
TECHNIQUE


debout avec le soutien de l’aide-tireur


chargement couché, seul


ajustage du réservoir par l’aide-tireur


contrôle de la fixation du tube sur le réservoir par l’aide-tireur
———————————————————————-
TENUE DE L’ARME


debout prêt au tir


couché prêt au tir
———————————————————————-


1938, en action


début 1940

Re 655 p 83 P
Re 682 p 175 P
Re 1321 p 1-72 PDR

This entry was posted in 01 Armement, D) Pays, Lance-flammes, Suisse and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to lance-flammes 42 modèle 1942 armée suisse

  1. Steve Piemontesi says:

    Bonjour
    On en utilisait à la gren. Au tessin et dans certaines companies de fusillers jusqu’au années 80/90 pour les bunkers generalement on envoiaient une giclée (froide) de 6 secondes suivi d’une giclée enflamée de 6 secondes et ça provoquait une sorte d’explosion et les bombonnes etaient vides ,la portée du jet était de 60 metres. Pour l’effet psychologique contre des troupes c’etait plutot des jets de 6 x 2 secondes ,la merde pour le tireur c’est qui fait se tartiner la gueule avec une creme pour eviter de (bronzer) et si après on devait enfiler le masque à gaz il fallait des plombes pour tout nétoyer

  2. Twist Again says:

    Bonjour,
    merci pour votre commentaire qui est très intéressant sur l’utilisation de cette arme et ses capacités; j’ai adapté ma fiche 🙂
    toute belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.