lance-flammes 50 modèle 1950 armée suisse

lance-flammes

Suisse – 1950

allumage : par percussion d’une cartouche-amorce
poids : 34 kg
portée à chaleur maximum : 25-35 m
capacité :
– 10 jets de 2 secondes
– ou 3 jets de 6 secondes
type de jet :
– froid = jet du liquide sans l’enflammer
– jet enflammé
attaque spécial :
– psychologique -> lâché de 10 jets de 2 secondes
– lâché d’un jet à froid puis d’un jet enflammé, cela provoque une explosion
équipement :
– tube lance-flammes avec tuyau de raccordement au réservoir
– réservoir à doubles bouteilles
document : règlement 53.106 d armée suisse (1954)


coupe du bout du tube lance-flammes sur le système d’allumage par percussion d’une cartouche-amorce


coupe du bout du tube lance-flammes
———————————————————————-
RESERVOIR

contenance total : 25 litres
contenance d’huile maximum : 18 litres
type de contenu :
– huile inflammable
– ou eau (comme extincteur)
équipement :
– deux bouteilles ovales communicantes
– robinet de réglage
– manomètre
– 2x sangles en cuirs de transport à dos réglables
– 2x pieds métalliques


coupes
———————————————————————-
GROUPE DE COMBAT


(de G à D) le soldat pourvoyeur transportant une réserve d’huile inflammable, le soldat aide-porteur/tireur et le caporal qui est le chef du groupe et porteur/tireur du lance-flammes
———————————————————————-
TECHNIQUE


debout avec le soutien de l’aide-tireur


chargement couché, seul


ajustage du réservoir par l’aide-tireur


contrôle de la fixation du tube sur le réservoir par l’aide-tireur
———————————————————————-
TENUE DE L’ARME


debout prêt au tir


couché prêt au tir
———————————————————————-


1950


1953 grandes manoeuvres à Vaulruz FR (CH)


1971


1971

CptE 341 du 10 mars 2019
Re 263 p 74 PR
Re 616 entre p 188-189 P
Re 1016 P
Re 1321 p 1-72 DPR
die Schweizer Armee Heute (1971) CP

This entry was posted in 01 Armement, D) Pays, Lance-flammes, Suisse and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to lance-flammes 50 modèle 1950 armée suisse

  1. Sgt. Ambuehler says:

    Bonne journée
    Je trouve les contributions au lance-flammes suisse très intéressantes. Pourquoi était-il toujours un officier ( ?) quel rôle jouait la tâche du deuxième lance-flammes à protéger ?
    Meilleures salutations
    Sgt Ambühler

  2. Twist Again says:

    Bonsoir,
    J’ai étudié plus en détail ma documentation et complété ma fiche suite à vos questions, je pense que cela y répond plus en détail
    En fait c’est un groupe de combat articulé autour d’un lance-flammes avec un caporal qui est le chef de groupe et également porteur/tireur du lance-flammes, un soldat aide-porteur/tireur du lance-flammes et un troisième soldat pourvoyeur d’huile inflammable
    On a un aide-porteur/tireur, car l’équipement est lourd et difficile à manipuler tout seul avec sécurité
    Toute bonne soirée
    Twist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.