mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort

site du débarquement de Normandie

On ne peut pas passer sur les lieux de la bataille de Normandie sans se rendre sur la colline du Mont Ormel qui fût un des points clef de la défaite allemande. En effet, le Mont Ormel surplombe la vallée de la Dives par laquelle le reste de la VIIe armée allemande tente de s’échapper de la nasse de Falaise, c’est le dernier obstacle à franchir vers le salut.

les événements :

17.08.1944
le groupe de combat du major Zgorelski composé du 24e Lanciers, du 10e rgt de dragons et du 10e rgt de reconnaissance se déplace en direction de Chambois pendant que le reste de la 1ère Division polonaise du général Mackzek se dirige à environ 4km à l’est de Chambois vers la cote 262 du Mont Ormel.

19.08.1944
au alentour de 12h00, le 1e rgt blindé atteint la cote 262 (Boisjos) et surprend, une colonne allemande se déplaçant sur la route de Chambois-Vimoutiers et la détruit.

le groupe de combat du major Stefanewicz, composé du 1e rgt blindé et de deux bat d’infanterie ainsi que du reste de la brigade s’installe sur la cote 262 du Mont Ormel.

Cette colline va devenir un véritable enfer, il prendra le nom de « massue »(Maczuga).

20.08.1944
Pour s’échapper de la poche de Falaise, les troupes d’élites allemandes vont tenter à plusieurs reprises de déloger les Polonais. D’abord des éléments du 2e FallshirmKorps et de la 352e Division d’inf., puis des unités du 2e SS Pz Korps : le 9e et 2e SS Pz Div.

nuit du 20 au 21.08.1944
La 2e SS Pz Div. réussis à ouvrir une brèche pendant que le groupe du major Stefanewicz est assaillis de toute part, malgré de très lourde pertes, les polonais tiendrons bon.

21.08.1944
La 4e Division blindée canadienne rejoint le reste du groupe polonais sur la cote 262 du Mont-ormel. Les allemands n’ont pas pu passer, mais les pertes ont été très lourdes, il reste 70 hommes valides sur les 2000 arrivés sur les positions.

En 4 jours, le pilonnage incessant de l’artillerie et de l’aviation alliées dans la vallée de la Dives mettront 10000 allemands hors de combat et permettra de capturer 40000 prisonniers, cet endroit sera baptisé le couloir de la mort.

Le 22 août lorsque les Polonais et les Américains font leur jonction dans le village de Chambois ils terminent ainsi l’encerclement du reste de la VIIe armée allemande dans la “poche de Falaise” et mettent fin à la bataille de Normandie

mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort
un des gardiens du mémorial une M8 Greyhound

mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort
le deuxième gardien du mémorial un « M4 A1 sherman II » Gén Mackzek

Les photos que nous avons prises essayent de donner une idée de ce que pouvait voir les soldats polonais depuis leur position de la cote 262 du Mont Ormel

mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort
la ligne de vue à votre gauche depuis la cote 262, dans la direction de l’arrivée des allemands

mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort
la ligne de vue au centre depuis la cote 262, dans la direction de l’arrivée des allemands

mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort
la ligne de vue à votre droite depuis la cote 262, dans la direction de l’arrivée des allemands

This entry was posted in C) Divers, Musée. Bookmark the permalink.

2 Responses to mémorial du Mont Ormel, le couloir de la mort

  1. :lol:j ai etai le visiter pas facile a trouver le musée une foi arriver a mont ormel la direction de la colline 262 n’et pas indiquer le musée par lui meme et sympa d ailleur la personne a l’ accueil n et pas mal non plus et tres acceuillante:mrgreen::mrgreen:

  2. Twist Again says:

    effectivement, un peu difficile à trouver, mais joli. Ces photos je les ai prises il y a bientôt 10ans ! déjà…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.