Into the Wild

26.26.2008 @ 17:19:58 | Isis

La fiche :
Titre : Into the Wild (2007)
Réalisation : Sean Penn
Avec : Emile Hirsch, etc.
Genre : road movie, aventure, drame
Durée : 2h 27min
Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=zupSm0fnG1Y
Site officiel : http://www.intothewild.com

L’histoire :
A 22 ans, Christopher McCandless, fils de bonne famille, est promis à un brillant avenir. Il vient d’obtenir son diplôme universitaire et ses parents lui assurent le confort financier nécessaire pour poursuivre dans cette voie. Pourtant, rejetant les principes de la société moderne, Chris décide de tourner le dos à l’existence ennuyeuse et matérialiste qui l’attend : il envoie toutes ses économies à une oeuvre caritative, brûle ses papiers et, sans prévenir sa famille, il prend la route. En quête de soi, Chris – devenu Alexander Supertramp – entreprend alors un périple de deux ans qui va le conduire en différents lieux du continent Américain, dont le but ultime, l’Alaska, lui apportera peut-être la compréhension de la nature, de l’être humain ainsi qu’une paix spirituelle…

Mon avis :
Adaptation du livre Voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer, lui-même inspiré par l’histoire vraie de Christopher McCandless, ce film est rien de moins qu’un chef-d’oeuvre. Un film bouleversant qui permet à chaque minute au spectateur de réfléchir, de s’interroger sur son propre destin et surtout son rapport avec notre société de consommation.

Il est certes très long (presque deux heures et demie) mais cette durée est à mon sens tout à fait justifiée. On ne voit pas le temps passer. Et je dirais que c’est le temps idéal pour permettre au spectateur de voir cheminer les idées, vivre les émotions et apprécier les paysages. D’ailleurs, à la fin, il est même difficile de quitter son siège, tant on voudrait prolonger l’émotion et la réflexion.

Outre son rythme approprié (très doux et très naturel), sa composition cohérente (l’alternance des moments passés et présents), ses images sublimes et sa bande son qui colle parfaitement, ce film m’a impressionnée par son adroite mesure. On ne verse ni dans le trop naïf, ni dans le larmoyant. Tout sonne juste, vrai, et le résultat est vraiment fort.

Mais ce qui frappe ce sont surtout les rencontres. Ce héros qui cherche à vivre seul sans attaches croisera paradoxalement une impressionnante variété de personnages tous plus pittoresques et chaleureux les uns que les autres. Mais, dans sa fuite et dans son obstination, il refusera tout lien humain : l’amour d’une jeune fille, l’amitié d’un couple de hippies ou l’adoption par un vieil homme. Et il se rendra compte trop tard que l’émerveillement n’a de sens que s’il est partagé… Pourtant, chaque rencontre, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et également influencer celle des autres.
Une superbe histoire humaine donc, qui ne peut être qu’un sain enseignement pour nous, qui suivons le même chemin que le héros, sans avoir à passer par où lui, il passe.

Ma note :

Flattr this!

Leave a Reply