Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street

5.05.2008 @ 23:15:09 | Isis

La fiche :
Titre : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street (2007)
Réalisation : Tim Burton
Avec : Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Alan Rickman, …
Genre : Thriller musical
Durée : 1h 55min
Bande-annonce : http://youtube.com/watch?v=IEkQ6yH8Sj4
Site officiel : http://www.sweeneytoddmovie.com

L’histoire :
Un barbier londonien, injustement condamné par un Juge désireux de s’emparer de sa femme et de sa fille, s’évade de la prison dans laquelle il a croupi pendant quinze ans et regagne Londres. Il n’a qu’une seule idée en tête : se venger de l’infâme Juge. Il reprend possession de son échoppe de barbier, située au-dessus de la boulangerie de Mme Lovett.

Mon avis :
À la sortie du cinéma je pense que je n’aurais pas mis plus de deux étoiles à ce film. Mais plus j’y réfléchis et plus je pense qu’il en mérite mieux.

En fait, avant d’aller le voir, je n’avais vu aucune bande-annonce et j’avais regardé que très peu de photos. Mais j’avais en revanche lu beaucoup de critiques élogieuses. J’étais certaine que ce serait, comme on l’annonçait, un vrai chef d’oeuvre.
Sans aller jusque là j’ai tout de même trouvé la première partie très bonne et drôle… mais ensuite… j’ai été fortement rebutée par certaines scènes. J’ai été très surprise que le gore gratuit prenne autant de place. Je pense qu’un peu de suggestion n’aurais pas fait de mal, bien au contraire !
Et je dois dire aussi que l’ambiance très noire, très glauque, m’a peut-être un peu trop troublée (je suis peut-être un peu trop sensible aussi)… Du coup, en sortant, j’avais comme un arrière-goût désagréable et j’étais un peu déçue.

Cependant, en y repensant, ma réaction prouvait en tout cas une chose : Tim Burton a su faire du Noir et s’y tenir avec génie !
Sweeney Todd est un superbe opéra macabre, rondement mené, très poétique, mais d’un sombre qu’il faut pouvoir supporter.

De nombreux éléments font de ce Burton un grand film.
Déjà, l’esthétique est clairement extraordinaire ! Décors et costumes gothiques sont étudiés et travaillés pour rendre une ambiance délicieusement macabre (encore rehaussée par des flash-back ou des flash-forward très lumineux). La superbe qualité des images rend l’environnement plutôt invraisemblable. Pourtant cela semble voulu, car nous nous trouvons là dans un légende, un conte (voilà pourquoi, selon moi, le sang paraît faux).

Ce qui m’a peut-être le plus retourné dans le film (toujours cette fichue sensibilité), c’est, en partant d’une situation presque banale, sa manière de progressivement dénuder les tréfonds sordides de l’âme humaine. Sweeney Todd part à l’exploration du mal, il expose la dégringolade inéluctable vers la folie destructrice des protagonistes, et personne n’est épargné. Burton l’exprime avec un brio qui fait froid dans le dos. Un joli coup !

Le jeu des acteurs est vraiment bluffant. Johnny Depp est incroyable (comme d’habitude), mais j’ai été particulièrement impressionnée par le jeu d’Helena Bonham Carter. Et je trouve que leurs prestations vocales à tous étaient très réussies. Pour des acteurs non-chanteurs, comme pour Moulin Rouge ou Chicago, chapeau !
Et en ce qui concerne les chansons elles-mêmes, sur le moment je n’ai pas été particulièrement enthousiasmée (comme je l’avais été pour Moulin Rouge). Mais je pense que c’était dû en grande partie au fait que les chansons m’étaient totalement inconnues (vu que ce sont des reprises de la comédie musicale que je ne connaissais pas). Du coup, en les réécoutant (il est possible d’en entendre des extraits sur le site officiel) j’ai pu mieux les apprécier et franchement, elles sont vraiment super ! Je trouve même qu’elles se fondent mieux dans la narration que les chansons de Moulin Rouge vu quelles ont été composées exprès pour l’oeuvre en non recherchées pour coller au contexte. Je trouve également qu’elles font preuve d’une plus grande inventivité, comme par exemple lorsque deux chanteurs se répondent en canon. En revanche, la mise en scène des chansons, très énergique et virevoltante dans Moulin Rouge ou Chicago, est ici bien plus pauvre. Mais en même temps, dans ce contexte, la noirceur de l’ambiance n’aurait plus été crédible.

Certains ont reproché au film une histoire trop simpliste. Mais il ne faut pas oublier que c’est une comédie musicale qui est à la base de la trame (et avant cela même, une légende londonienne véridique) et, comme dans un opéra, ce n’est pas vraiment la complexité du scénario qui est recherchée. Personnellement j’ai trouvé l’intrigue tout à fait agréable, avec un bon rythme et bien soutenue. Je ne me suis jamais ennuyée en tout cas (mais j’ai beaucoup frissonné !).

Bref, au final, voilà un film très intéressant, voire intriguant et dérangeant, qui sort tout à fait de l’ordinaire et qui mérite d’être vu.
Pourtant, à cause de ces quelques passages de violence pure totalement injustifiée, je n’arrive pas à lui mettre quatre étoiles. Même si certains ont trouvé (ou trouveront) tout cela exaltant, moi je remarque que ça m’a gâché une trop grande partie du film pour que je pardonne.

Ma note :

Flattr this!

One Response to “Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street”

  1. Je l’ai vu cet après midi, et je ne parvenais pas à exactement décrire ce que je pensais du film. Mais après avoir lu cette critique, je ne puis qu’approuver: c’est exactement ça.

Leave a Reply