Shadow Hearts, From the New World (PS2 / US)

14.14.2007 @ 21:11:11 | Midori  |   english

Ce n’est pas une nouveauté, et c’est le troisième (ou quatrième, si comme Anubis, l’on compte Koudelka dans la série) volet d’une série plutôt prométeuse, même si il n’est pas évident à maîtriser (voir plus bas).
Shadow Hearts

Graphisme
Je pense que si vous êtes une fille, vous serez moins attirés par les graphismes mettant en valeur la plastique de certains personnages. A part ça, très beaux graphismes, et le travail sur les couleurs donne des effets et des styles très différents à Harlem our Rio de Janeiro, et on repère très facilement où on est, et dans quel environnement (dangereux ou non).
Note: 9 / 10

Musique
J’ai un problème avec la musique, non pas qu’elle soit moche, juste que comme les couleurs, elle colle tellement bien à la situation, et ça fait limite peur… Mais bon, je le répète, ça ne baisse pas la qualité de la bande son, au contraire: c’est une bande son bien pensée et équilibrée et plus d’être belle.
Note: 9 / 10

Jouabilité
J’ai eu peur quand j’ai découvert le système, craignant que ce soit une histoire de réflexes, mais c’est plus un problème de rythme et d’optiomisation. En fait, pour toute action en combat, on choisit tranquillement dans un menu ce qu’on veut faire (avec possibilité de revenir en arrière en cas d’erreur), et quand on valide, une roue apparait, avec un ou plusieurs secteurs: bleu ou vert, tout le secteur a la même valeur. Orange avec un bord rouge, plus on est proche du rouge, voir même si on est dans le rouge, plus le coup / objet / … est efficace. Une attaque normale aura de un à trois secteurs, alors qu’un objet n’aura qu’un secteur, etc… Si on a choisi de lier les actions de plusieurs personnages, on doit encore appuyer sur un bouton, puis les coups pleuvent. Très bien, accessible, et si vraiment vous n’y arrivez pas, il est possible de passer en automatique !
Note: 9 / 10
Menu de jeu / Gaming menu Roue / Wheel

Longueur / Sidequests
Le jeu est déjà assez long (presque un peu long ou lent au niveau de l’avancement du scénario), propose de rejouer (avec des avantages de la partie précédente) et fourni nombre de quêtes secondaires utiles et conseillées: collection et échange de photos de monstres, arène, quêtes aux armes / armures spéciales, … De quoi jouer pas mal d’heures !
Note: 9 / 10

Histoire / persos
Les personnages peuvent paraître un peu archétypaux, mais sont sympathiques (ou rigolos…). Chacun a ses spécialités (coups ou capacités spéciales), et progresse différement des autres. L’histoire est un peu étrange, à mi-chemin entre Lovecraft et Dashiell Hammett, donne envie d’avancer pour en savoir plus (oui, bon, forcément: un rpg un peu policier, ça avait des chances de me plaire… 😉 ). Seul regret, le scénario est un peu lent, et on aimerait en savoir un tout petit peu plus sur le personnage principal avant de commencer. On sait juste qu’il est orphelin suite à un accident.
Note: 8 / 10
Attention, si vous ne voulez pas en savoir plus sur les persos avant le jeu, ne regardez pas le spoiler…Show ▼

Au final…
Hélas, pas de sortie PAL actuelle ou prévue, ce qui est regrétable, c’est un excellent jeu ! Si vous avez une console acceptant les jeux NTSC US, précipitez-vous chez votre marchand habituel !
Note finale: 8.8 / 10

Flattr this!

Leave a Reply