King Kong

18.18.2005 @ 02:01:16 | Isis

La “substantifique moelle” du film, en gros, se résume en quelques lignes : New York, 1933, la Dépression. Ann Darrow, une belle artiste de music-hall se retrouve sans emploi. Elle se laisse entraîner par le réalisateur en faillite Carl Denham pour tourner un pseudo-film en mer. Mais en réalité, l’ambition secrète de Denham est de découvrir la mystérieuse Skull Island et d’en ramener des images. Show ▼

. C’est tout… et ça tient en… 3h 😯 !!!

En gros, si vous allez voir ce film, attendez vous à ne voir qu’une très longue succession d’effets techniques. Ils sont superbement bien faits, n’en doutez pas, c’est vraiment bluffant… Mais le problème, c’est qu’il n’y a que ça… !
La plus grande partie du film, même si on met pas mal de temps à y arriver, se déroule sur l’île Mystérieuse. Du coup, le cœur du film ne montre que les péripéties d’une équipe d’une trentaine d’hommes (dont on ne retrouve que 3 survivants à la fin) face à des animaux fabuleux et inconnus. Car oui, Jackson s’est piqué un trip à la Lost World… Du coup, on rencontre des brontosaures, des T-rex, des crocodiles géants, des insectes hybrides gigantesques, des mégas chauves-souris… etc. etc… Tout ça en plus de la tribu d’indigènes flippants à en donner la chair de poule aux Thugs d’Indiana Jones et le temple maudit
Le résultat de ces effets spéciaux à la chaîne ? On se fait submerger par des scènes, certes fort divertissantes, mais tout à fait invraisemblables (genre : l’expédition se fait surprendre dans un défilé étroit par un troupeau de diplodocus fuyant ventre à terre des vélociraptors affamés… ils courent entre leurs jambes sur 3 km et il y a… 4 mort :shock :! Balèze hein ?). Du coup, si vous voulez du cérébral, passez votre chemin. Mais pour ceux qui aiment l’aventure et les scènes à couper le souffle, vous serez servis !

Mais qu’y a-t-il de bien dans le film alors… ? Et bien, sans hésitation, la relation entre la « Belle Ann » et la « Bête Singe ». C’est même très émouvant ! La preuve… j’en ai pleuré :oops:. Le lien qui les unit, on le ressent très fort et il est finement montré. Les scènes entre les deux sont vraiment touchantes. A la fois drôles (quand le Singe découvre la glace à Central Park ou lorsqu’il boude parce qu’Ann en a assez de faire le clown pour le divertir) et attendrissantes (lorsque le Singe exprime à Ann son contentement face au coucher de soleil de la même façon qu’elle l’avait fait…). Mais il faut bien que cela soit beau puisque le Kong va devoir mourir d’amour pour elle. Mais je vais vous laisser découvrir ces moments, car pour cela, le film en vaut la peine 😉 !

Flattr this!

2 Responses to “King Kong”

  1. Comme si on connaissait pas le film depuis 70 ans… pas besoin de mettre un spoiler 😉

  2. On sait jamais… y’a des puristes ici 😛 !

Leave a Reply