Pour les amateurs de nanars et de SF…

22.22.2005 @ 21:03:29 | ChibiLeen

AB1 ne passe jamais de films grandioses, mais là, la chaîne a fait fort dans son genre: l’autre jour, j’ai vu ce qu’on peut qualifier de nanar ultime en matière de science-fiction: Starcrash, le choc des étoiles.

Venu deux ans après Star WARS, la GUERRE des Etoiles, c’est soit un immense hommage aux films SF des années cinquante, soit le pire navet de tous les temps, voire même les deux. Entre les maquettes à deux sous pour les vaisseaux, les lumières de Noël pour les étoiles (vous avez déjà vu des étoiles grosses comme des billes, et de couleurs vives?) ou le jeu déplorable des acteurs (ou, devrais-je dire, l’absence de jeu…), l’attrait pricipal du film (pour les mecs, en tout cas) est le bikini et les bottes en cuir noir de Caroline Munro, l' »actrice » principale, à qui les dieux ont fait don d’une plastique, hum, généreuse. 😛 Il y a des références (entre références et plagiat, la ligne est mince) à Star Wars et autres un peu partout, à commencer par un combat au sabre laser et le texte qui défile au début du film pour poser le décor…

L’histoire? Le méchant comte Darth… euh, s’cusez-moi, Zarth Arn s’est doté d’une arme incroyablement puissante grace à laquelle il compte bien éliminer le gentil (eh oui) Empereur galactique et dominer la galaxie à sa place. C’est compter sans la contrebandière Stella Star et son navigateur Akton qui, rejoints par le robot/droïde Elle (ou L, c’est selon les versions), sont chargés par l’Empereur de trouver la planète secrète de Zarth Arn (de l’arrêter serait un bonus appréciable) et, si possible, de porter secours à son fils, le prince Simon (joué par un tout jeune David Hasselhoff… la seconde meilleure prestation du film, c’est dire si le jeu des acteurs est inexistant ^^;;). Vous remarquerez les nuances subtiles par rapport à Star Wars: le rôle du contrebandier et de la princesse sont inversés, et l’Empereur est le gentil dans l’histoire… 😛 Akton, lui, est une sorte de mix entre Luke Skywalker (pour l’apparence) et Yoda (pour les pouvoirs), et c’est d’ailleurs lui qui manie le sabre laser (qui n’a pas de nom dans ce film… on se demandera pas pourquoi :P).

Bon, pour la défence de ce malheureux navet, il faut dire que:
– C’est un film à (très) petit budget, d’où les effets assez… vieux. ^^;;
– Le gars des effets spéciaux a été changé en cours de route pour je sais plus quelles raisons
– Certains effets (genre les robots ou le truc géant qui sont animés en stop-motion, façon pâte à modeler) sont sensés être un hommage à je sais plus qui qui utilisait les mêmes
– Le réalisateur du film est un grand féru de SF depuis son plus jeune âge, et il paraît qu’il voulait faire un hommage aux vieux films SF des années 50 et autour (genre la Planète Interdite), et à la SF en général (d’où, par exemple, les deux membres de l’équipage du début du film qui s’appellent l’un Bradbury et l’autre Clarke… ou encore une planète qui s’appelle Arakes, prononcée Arakis… 😛 Ou encore le robot L, qui est un savant mélange de C-3PO et de HAL… Bref, vous voyez le genre.)

Tout ça pour dire que si vous avez l’occasion de voir ce film (genre ce soir sur AB1 à 22h10 ;)), bin n’hésitez pas. Si vous aimez la SF et/ou si vous aimez les nanars, ou encore mieux, si vous n’aimez ni l’un ni l’autre, je garrantis que vous passerez un bon moment, rien qu’à se ficher de la gueule des répliques pourries et des « plot twists » ultra cliché… Un film kitshissime, à mettre au menu de n’importe quelle soirée nanar et/ou SF. ^^

Flattr this!

4 Responses to “Pour les amateurs de nanars et de SF…”

  1. Dommage que l’on ait pas AB1 par chez nous, parce que ça a l’air franchement gratiné ce truc. 😛
    Surtout pour ma pomme qui adore ce genre de parodies (aaah…. Galaxy Quest, Spaces Balls ;-), que du bonheur! )
    Je sens que AB1 va être une des chaînes qui va le plus me manquer, à moi qui ne regarde en général que peu la télévision… 😛

  2. Ah mais attention, c’est PAS une parodie, c’est ça qui est extraordinaire! C’est un film de l’époque où en Europe, en Italie plus précisément, on copiait tout ce qui marchait à Hollywood. Là, c’était la copie de Star Wars… et un nanar en or, du sur-mesure. Je veux dire, imaginez un instant David Hasselhaff manief le sabre laser… *pfrtttt* Sans parler des dialogues très inspirés (« Stella! » – « Simon! » – « Stella! » – « Simon! », le tout en restant plantés l’un devant l’autre à un mètre de distance. Véridique.) Dommage qu’AB1 l’ait diffusé en français cette fois, car les comédiens de doublage jouent mieux que les acteurs. ^^;; Stella Star surtout: en français, son personnage est presque crédible, c’est dommage. 😛

  3. Ah, carrément?!? pas une parodie….?
    My God, il y a vraiment des réalisateurs qui n’ont pas peur de se tourner en ridicule, alors, pas plus que les acteurs. 😛
    Faut vraiment que je vois ça, moi! 😎

  4. Oh t’inquiète pas, je l’ai enregistré. 😛 Bon, le problème, c’est que la redif n’était pas en VO, et le doublage apporte un minimum de crédibilité aux persos, c’est dommage. Parce qu’en VO, c’est à pleurer de rire tellement les acteurs ne jouent pas ^^;;

    Mais ce film est, paraît-il, sorti en France en dvd je vais essayer de le choper. ^^

    Sinon, pour les réalisateurs… Bin, ils n’ont pas peur de vivre leur rêve, on va dire. Y’a qu’à voir Ed Wood.

Leave a Reply