De la traduction et autres problèmes approchants

17.17.2004 @ 14:26:02 | Midori

Suite à une discussion sur l’organisation très secrète, je me suis rapellée d’une discussion avec une amie sur les problèmes de traduction des livres. Qu’en pensez-vous ? J’ai en tête quelques titres pour lesquels la traduction était exécrable ou très bonne. Ajouteriez-vous des titres à ma liste ?

  • Le Seigneur des anneaux: Non respect des noms, traductions idiotes, rajouts de N en fin de noms, … une catastrophe.
  • Les Disquemonde de Terry Pratchett: pas mal du tout, *recherché* au niveau des traductions de noms et de gags, ….
  • Les dragons de Pern, d’Ann McCaffrey, qui perdent un bon bout de texte à chaque volume, terrible T_T

Flattr this!

14 Responses to “De la traduction et autres problèmes approchants”

  1. Heu… et bien… Je pense qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situations… non? c’est pas ça? bon, alors, je dirai que le changement de nom ne devrai pas être pratiqué et que l’on ne devrai pas enlever du texte, non, c’est pas bien. Mais qu’on ne peut pas non plus toujours traduire mot-à-mot et que l’on doit faire avec de temps en temps.

  2. Pour les traductions de nom, quand ça a un sens de traduire je peux comprendre… En revanche ajouter des N c’est nul!
    Pour la suppression de paragraphe ou chapitre c’est STUPIDE! On perd une partie de l’histoire donc ce n’est plus la même oeuvre!

    Et je suis aussi contre les types qui disent: “La VO est mieux, la VF c’est de la m***” et qui lise les mangas en français et non en japonais! Là aussi c’est n’importe quoi.

    Eagle, pour la VF! mais une bonne VF… et évidemment si c’est un DVD pour la VO disponible aussi.

  3. J’en ai discuté avec un auteur (Eric Lhomme, qui a produit le livre des étoiles). Sa traductrice pour l’anglais a du changer les noms. Le héros, Guillemot (un petit oiseau, et un prénom moyennageux) est devenu Robin (également un petit oiseau ET un prénom moyennageux). Ce qui prouve qu’on peut bien faire, en cherchant un peu 🙂

  4. Je pense que si on a la possibilité de comprendre une version originale il ne faut pas hésiter à regarder ou lire, c’est toujours mieux d’avoir la version “directe”. Mais si les traductions sont bonnes il est bon de les lire aussi et il faut égalmement apprécier le travail du traducteur. C’est aussi un travail de littérature et c’est souvent délicat (comme dans le cas de Terry Prachett). Passer d’une langue à l’autre c’est pas facile, et si des auteurs décident de changer de noms ils ont sûrement leurs raisons. J’ai pas bien compris celles du SdA c’est vrai…

  5. Oui, mais il faut aussi penser qu’en général on lit pas assez déjà dans sa propre langue… si il faut en plus faire des efforts dans une autre… Je prends mon exemple, je dois déjà me forcer à lire même si l’histoire me plaît alors je me vois mal lire en anglais en plus! Donc que les traducteurs et éditeurs francophones fassent ce pour quoi ils sont payés, nous fournir des livres de qualité!!!

  6. C’est ce que je disais, il faut lire les versions originales que si on le peut. Lire doit rester un plaisir. Si l’on doit se forcer pour le lire parce qu’il est en langue étrangère vaut mieux le lire en version française même si la traduction n’est pas très bonne.

  7. La traduction du Seigneur des Anneaux est devenue un véritable mythe dans le panthéon des imbécilités littéraires. Le coupable mérite d’être nommé : Francis Ledoux.
    A savoir que c’est également ce sombre crétin qui est responsable de la phonétique lamentable de la version française de la trilogie par Peter Jackson. Lorien se transforme en Lo-rien, comme dans “rien du tout”.
    A pleurer…

    Positivons : très bonne traduction du cultissime “Guide (du Routard) Galactique, de Douglas Adams par Jean Bonnefoy. Certes, comme dans le SdA, tous les noms propres sont traduits, mais en fait, c’est pour transformer un jeu de mot ou une astuce linguistique en jeu de mots francophone.
    Ex : Zaphod Beeblebrox devient Zappy Bibicy (rapport à “Babble Bee Box”, la boîte à blabla, surnom de la BBC).

  8. Mais pourquoi demander à un tel c****ard de faire la traduction d’une OEUVRE littéraire! Il n’y a pas assez de gens capable dans le monde francophone ?!?!

    Eagle, désolé c’est ma semaine haine et déprime -_-

  9. Je savais pas que QUELQU’UN était résponsable de la prononciation horrible de certains mots du film du SdA!! Je pensais que c’était les personnes qui doublaient qui avaient prononcé comme ils pensaient. Mais alors c’est encore pire!!! Et en plus Tolkien a même sorti un livre pour apprendre a prononcer juste et il y a des gens qui osent… Ca m’énerve encore plus :-)!!

  10. Pis même, sachant qu’il avait tiré la majorité des idées de ses connaissance en Vieil Anglais, Gaélique, … il suffisait d’aller voir à la source… mais là, je suis d’accord: Brulons-le !

  11. A mort! A mort! A mort! Présentez-le moi et je m’en occupe! ça me calmera >_<

  12. Bon, pour une fois, je veux bien le laisser à Eagle. Mais une fois seulement 🙁

  13. Il a bon coeur mon homme :-P!

  14. Tu veux enrager encore plus ? Le gars Ledoux est également traducteur de la version “modernisée” de Bilbo le Hobbit. Quand j’ai lu son nom sur la couverture, j’ai même pas osé jeter un oeil (ennamouré) sur la première phrase du “Hobbit” : Dans un trou dans la terre vivait un Hobbit…

Leave a Reply