Tag Archives: sport

entre deux spams

J’aimerais retrouver l’impulsion d’écrire, même quand il ne se passe rien de réellement intéressant dans ma vie à raconter. En même temps, qui vit véritablement une vie trépidante au point qu’elle intéresse la terre entière et mène à des posts quotidiens ? Pas grand monde. C’était un peu le début de réflexion que je me faisais il y a quelques minutes, en nettoyant l’espace commentaire du blog de spams malvenus, tout en essayant d’envoyer ce mal de tête pernicieux qui me tient depuis quatorze heures voir ailleurs si j’y suis. Surtout que lundi midi, c’est le temps du dernier oral de ma session d’examens ! Oui, un mois complet en examen, ça tue.

En bref, cette semaine, j’ai :
– bu beaucoup de café
– lu trois livres pour mon oral de lundi
– bu beaucoup de Coca Zero
– relu mes quarante pages de notes pour mon oral de lundi
– mangé un taouk sandwich délicieux au libanais de la rue de Lausanne
– (à faire demain dimanche) résumer les quarante pages de notes et les trois bouquins pour mon oral de lundi
– attrapé un gros mal de tête qui me rend juste bonne à dormir
– profité de notre terrasse de vingt mètres carrés
– planifié un Holy Cow vendredi 29 juin avec les autres potesses du Club des Cinq 😉
– manifesté du « je m’en foutisme » total vis-à-vis de l’Euro
– envié les gens qui postaient des photos de vacances sur Instagram
– filé un coup de main sur un stand textile celtique
– prié pour que le voyage de septembre en Andalousie arrive rapidement !
– passé beaucoup trop de temps sur Tumblr
– avancé mon costume celtique
– participé à un brunch entre voisins
– fait quatre heures de sport
– changé légèrement l’apparence du blog

– trouvé que ce serait très cool de faire comme eux, avec des emballages plastiques pour légumes :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajouter un nouvel article

Le titre ne vient pas, mais l’envie d’écrire une petite bafouille si. Que s’est-il passé depuis la mi-mai ? ai-je été mangée par un troupeau de chiens galeux en provenance du Missouri ? que nenni, juste débordée comme chaque mois de mai depuis des années. A peine le temps de me souvenir que je vais fêter ma dernière vingtaine dans quelques jours, en somme.

Le 10 mai, je me suis extasiée sur l’arrivée tant attendue des vernis Essie au Manor de Fribourg, parce que parfois j’aime un peu des trucs de fille aussi :

Le 10 mai toujours, je continuais à travailler pour mon séminaire de Master d’histoire contemporaine, que je devais rendre le 14 et présenter le 23. Etant très mauvaise en contemporaine, j’ai autant appréhendé la reddition du travail que sa soutenance orale (je crois que je n’avais pas autant stressé que depuis mon examen de conduite et mon certificat de flûte). Contre toute attente, c’est passé du premier coup ! je n’en reviens toujours pas.

Le 12 mai, il faisait moche dehors. J’ai donc travaillé une bonne partie du temps chez moi, en buvant beaucoup de thé chaud pour me calmer.

Et pendant que je travaillais en buvant mon thé, le Piou s’affairait sur le balcon pour monter notre nouvelle table d’extérieur !

Le soir même, c’était apéro avec des amis du fitness !

Le dimanche 13 mai commençait en beauté avec des compliments de mon papa sur les dernières photos postées, celles de la visite chez le céramiste :

Le 13 mai toujours, je m’attelais sérieusement à l’écrit de mon séminaire, que j’ai rushé en deux jours, après avoir rassemblé tous mes documents :

Le lundi 14 mai, après avoir déposé mon torchon à la chaire d’histoire contemporaine, c’était une petite pause avec l’excellent « Nââândé ! » d’Eriko Nakamura, Japonaise vivant à Paris et s’étonnant au jour le jour des différences entre le mode de vie français et japonais :

Le 14 mai, c’est aussi le jour où j’ai fait mon come back dans le monde des vivants, en découvrant la série Game of Thrones ! depuis, j’en suis à la saison deux, attendant fébrilement l’épisode suivant comme tout le monde et j’ai également commencé la lecture des livres :

Le soir même, je finissais l’excellent livre « Le lit d’Aliénor » de Mireille Calmel, qui mêle habilement histoire et éléments fantastiques !

Le mercredi matin 16 mai, on nous a livré notre nouveau canapé ! il était commandé depuis octobre dernier, mais ce sont des meubles faits à la demande. Le cuir et les coussins étaient totalement personnalisables du point de vue des couleurs et des motifs. Il y a donc du vert sur nos coussins pour rappeler nos rideaux et le canapé est de la couleur presque exacte de notre carrelage (j’ai l’oeil 😉 ) :

Le soir même, après mon cours, j’allais boire un mojito sans alcool avec une amie de l’uni, au Talk Wine avant de finir au Popu avec un autre ami :

Le 19, je me suis rendue à un cours de posing car un des membres du fitness participait. En gros, le but c’est de faire beaucoup de muscu puis de suivre un régime dit de « sèche » afin que l’on voie un maximum les muscles sous la peau (c’est un peu un monde à part, surtout quand on voit des filles faire pareil). Puis je me suis dit que quitte à être à Lausanne, je pouvais pousser un peu la route plus loin et faire un tour à Genève pour aller faire coucou à Andreia ! et coup de pot, en passant j’ai rencontré Laura / Bubblystars 🙂 On a mangé au sushi train Matsuri à Confédération centre :


Le 20 mai, je me suis énervée contre le français kawaii, parce que C’EST RIDICULE.

Le 21, deux jours avant ma présentation, je suis retournée aux archives de la ville afin de compléter les statistiques de fréquentation de l’hôpital de Marsens pour l’année 1940, afin de les confronter avec mon extrait audio. Et j’avais mon pendentif Stargate offert par Midori pour me donner du courage.

Le 24 il a enfin commencé à faire beau !

Et voici venu le temps du weekend à rallonge, vu que lundi, c’est férié ! j’en profite pour préparer mon écrit d’histoire ancienne du 30 mai :

Rendez-vous sur Hellocoton !

in the arms of the heretic

Aucune fichue inspiration pour écrire durant ces journées qui se suivent et se ressemblent. Mais je prends quand même quelques minutes pour écrire une petite bafouille dans ces murs, histoire de prouver que le blog n’est pas aussi désert que ce qui me sert de cerveau.

Ceux qui me suivent sur Twitter l’auront sans doute remarqué, le temps est à une petite baisse de moral par ici. Le quotidien engendré par les divers travaux à rendre et examens (dont la date de certains m’est encore inconnue à deux semaines de la session !) à préparer me tue, littéralement. J’en ai marre.
Pas de mes études, j’aime toujours autant ce que je fais et je n’ai jamais été aussi motivée que depuis mon entrée en Master, mais de ce cycle métro-boulot-dodo qui, sans aucune réelle possibilité d’évasion pour le moment, décharge mes batteries (pour faire écho à ma chère Koyangi).

Sitôt posé un travail, je m’attèle à un autre, comme une machine.
Le 18 avril, c’était présentation en histoire contemporaine sur l’écrivain Alice Rivaz. J’enchaînais directement avec la préparation d’une autre présentation en archéologie, sur l’iconographie de Charon et Hadès (j’ai parlé durant une heure, si un jour je deviens prof, rappelez-moi de me munir d’une bouteille d’eau). Maintenant, je suis en plein rush afin de boucler pour lundi mon séminaire d’histoire contemporaine (le dernier de ma vie, si tout va bien), portant sur l’analyse d’une émission radio des années 40 sur l’hôpital psychiatrique de Marsens. La présentation aura lieu le 23 ou 24 mai, avant d’enchaîner sur un examen d’histoire ancienne le 30 mai.
Reste encore à caser un oral d’histoire d’ancienne que je sais pas quand il tombe et un écrit de deux heures en contemporaine dont je n’ai pas la date non plus.
Vous voulez planifier les choses comment, ainsi ?

J’ai donc passé ces deux dernières semaines à courir de bibliothèques en archives de l’Etat, et d’archives de la ville en bibliothèques. Je me lève à 6h00, me couche à 22h00.
Bref, je suis un p’tit peu au bout du rouleau et mon humeur oscille entre euphorie bien trop caféinée et crises de larmes intempestives.
Vivement la mi-juin, que le rythme redevienne un tant soit peu normal. J’en profiterai sans doute pour planifier une petite visite à la Chaux-de-Fonds dont je vous reparlerai bientôt.

Pour ne pas vous laisser avec juste du gros texte insipide et larmoyant, je vous mets un petit résumé de ces derniers jours façon brèves d’Instagram. 😉

16 avril, je commence à bosser mon séminaire pour la contemporaine. La BCU est pleine et m’oppresse, je me pose au Mondial.

18 avril, je fais preuve de skills insoupçonnés sur Drawsomething.

Et je réalise que la majeure partie de mes affaires de sport sont ROSES.

20 avril, je découvre un fromage au nom bizarre à la laiterie de Belfaux.

J’ai peur de ce fromage. Je me rabats là dessus (une valeur sûre) :

21 avril, je redécouvre le plaisir des Special K fruits rouges.

23 avril, en préparant ma présentation en archéologie classique, je découvre que les Grecs donnaient déjà dans l’humour graveleux (Aristophane, – Les Grenouilles).

De lassitude de lire pour l’uni, j’enchaîne sur le merveilleux bouquin de Mona Chollet.

26 avril, le collègue du Piou rentre du Japon et me ramène ma « commande » Lush, à savoir le gel douche Karma introuvable sous nos latitudes.

Le 28 avril, j’apprends que l’insulte « sac à vin » nous vient de très loin. (Homère)

29 avril, il fait beau. Je prends une petite pause sur le balcon avec un bouquin et une bière.

Une lecture suggérée par Elise, sur madmoiZelle.com.

Le 4 mai, je descend en basse-ville avec une amie, on profite de travailler sur la superbe terrasse du Belvédère.

Ils ont un super choix de sirops, avec eau plate ou gazeuse ; je jette mon dévolu sur la Pomme Verte.

Le 5 mai, visite avec des gens de l’uni chez Pierre-Alain Capt, potier et archéocéramiste. (plus de photos sur la galerie Flickr)

7 mai, je reçois enfin ma commande Etsy et j’en profite pour refaire ma manucure. Petit compte-rendu de la commande et de la boutique bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails